Bracelet bouddhiste tibétain, mode, porte-bonheur ou accessoire de méditation ?

Le bracelet bouddhiste tibétain représente un symbole spirituel utilisé pour la récitation des prières. Il apparait comme un accessoire qui porte bonheur et permet de grandir spirituellement. Sa renommée a franchi les contrées tibétaines au fil du temps pour conquérir le monde. Et son utilité a désormais dépassé l’univers spirituel. Très prisé par les touristes, le bracelet bouddhiste tibétain figure aujourd’hui parmi les accessoires de mode.

L’origine des bracelets tibétains

Ce bracelet reste lié à l’histoire du bouddhisme et de l’hindouisme. Toutefois, son origine demeure incertaine. En effet, les sources évoquent plusieurs versions en fonction des sensibilités. Ainsi, les hindouistes rattachent ce bracelet à Shiva. D’autres sources établissent plutôt un lien entre les 108 perles de ce bracelet et les 108 tombeaux extérieurs du mont Hier près de Kyoto au Japon.

Les différents types de bracelets tibétains

Ces bracelets existent sous plusieurs formes selon leur usage. Ils peuvent s’utiliser comme un accessoire spirituel de méditation ou comme un auxiliaire de mode porte-bonheur.

Le Mala tibétain demeure le bracelet le plus connu et le plus répandu. Il comprend 108 pierres qui servent de décompte pour la récitation du Mantra. Le Shamballa représente aussi un bracelet assez prisé réservé aux Tibétains qui possèdent un karma élevé. Il procure un bien-être à son porteur et le préserve du stress et de la colère. Il existe également les bracelets bouddhistes tibétains tressés.

Ils se conçoivent à la main et apparaissent comme de véritables porte-bonheur. Avec la démocratisation de ces bracelets, leur fabrication artisanale s’adapte à une exploitation commerciale.

Ces bracelets restent disponibles en :

  • cuivre
  • jonc
  • os de Yak
  • bois de sental
  • bois rouge
  • quartz
  • argent massif
  • pierre naturelle
  • cristal de roche
  • yak
  • graines de bodhi
  • ou perle de lave

Les rôles et bienfaits des bracelets tibétains

Ces bracelets jouent plusieurs rôles et restent très bénéfiques pour leur porteur.

Rôles des bracelets malas

Le Mala sert principalement de compteur de répétitions des prières aux bouddhistes et aux hindouistes. Il permet de se concentrer sans décompter le nombre de prières récitées. Les perles du Mala représentent des marqueurs pour compter. Par ailleurs, ce bracelet constitue aussi un accessoire de mode assez prisé par les hommes et les femmes. Aujourd’hui, cet accessoire peut prendre des formes minimalistes ou très sophistiquées.

Bienfaits de la récitation des bracelets tibétains

Selon la tradition bouddhiste, le Mala refoule les ondes négatives et participe à la purification de l’esprit.

Bienfaits du port des bracelets malas

La culture chinoise considère le Mala comme un porte-bonheur qui attire la chance. Les matériaux qui composent le Mala confèrent également des bienfaits. Les pierres procurent bien-être et bonheur au porteur. Ainsi, l’œil-de-tigre écarte les ondes négatives tandis que le lapis-lazuli booste le mental et permet la créativité.

Par ailleurs, l’aventurine favorise une régulation du risque cardiaque et participe à la tranquillité intérieure. Pour pleinement profiter du Mala et de ses perles, vous devrez le porter fréquemment et le maintenir collé à votre peau.

Comment s’effectue la récitation du bracelet Mala ?

Pour la récitation, le fidèle s’assoit et ferme les yeux. Il reste très concentré sur sa prière en prenant des inspirations profondes. Puis, il saisit la Mala dans sa main droite et l’égrène au fur et à mesure qu’il récite intérieurement ou à haute voix le Mantra. La grosse perle ou perle gourou représente le début et la fin d’un tour de Mala. Le fidèle ne le compte pas. Il prolonge sa méditation pour atteindre les 108 répétitions ou un multiple de ce chiffre.

La procédure de récitation reste la même chez les bouddhistes et les hindouistes. La seule différente réside dans le positionnement du Mala. Les hindouistes l’enroulent autour de la main droite tandis que les bouddhistes le mettent plutôt autour de la main gauche.

La signification des 108 perles du Mala

Les 108 pierres du Mala peuvent avoir une signification différente selon le contexte d’appréciation. Certaines sources les considèrent comme les 108 épreuves subies par Bouddha dans sa quête de l’illumination. D’autres analyses les lient plutôt aux 108 passions que doit affronter le fidèle. Par ailleurs, ces 108 perles renvoient aux 108 lignes d’énergie qui convergent vers le Chakra du cœur. Elles peuvent aussi s’interpréter comme les 108 noms de déesses indiennes ou les 108 déités hindoues.

Comment les malas et bracelets tibétains sont-ils devenus un objet de mode ?

Avec la large diffusion de la religion bouddhiste, le bracelet Mala a su s’adapter pour convenir au monde de la mode. Il prend désormais des formes simples et originales, voire sophistiquées. Ainsi, le bracelet Shamballa ou le bracelet Reiki à 7 chakras représentent des accessoires de mode assez prisés qui séduisent aussi bien les pratiquants que les célébrités comme Léonardo Dicaprio. Il n’en perd pas pour autant ses vertus spirituelles.

Comment a évolué le mode de fabrication des bracelets tibétains ?

Les perles du bracelet bouddhiste traditionnel se produisent en grande masse de nos jours. Ensuite, elles sont remises à un moine qui les bénit. Elles se conçoivent en bois de santal ou en pierres naturelles. Elles se relient par des tresses de corde réalisées à la main. Quant aux bracelets bouddhistes tibétains modernes, elles se fabriquent en argent massif, en pierre de lave ou sous forme de yak et de quart rose. Leur prix varie en fonction du type de bracelet et du fournisseur. Certains modèles s’évaluent à plusieurs milliers d’euros. Vous pouvez également commander un modèle entièrement personnalisé.